19 octobre 2018

Palissage des vignes, les points essentiels à connaître autour de cette pratique !

La viticulture est une filière très technique et assez complexe qui nécessite un grand nombre de savoir-faire dans différentes pratiques. Parmi les incontournables à faire et à réussir pour un viticulteur, il y a le palissage de ses vignes. Cette pratique doit en premier lieu suivre des modalités spécifiques afin d’obtenir des récoltes de grappes de raisins parfaitement mûres qui serviront à faire un excellent vin.  En réalisant les étapes pour palisser ses vignes, vous serez sûr et certain de garantir la pérennité de votre vignoble. Pour palisser, il est essentiel de disposer des différents équipements indispensables à cette technique. Vous souhaitez en savoir davantage sur le palissage de vos vignes ? Détails.

 

Le palissage des vignes en viticulture, c’est quoi au juste ?

Le palissage de vignes, aussi connu sur le terme de relevage, constitue une technique populaire dans le milieu de la viticulture. Il sert en principe à maintenir et soutenir les jeunes pousses pendant toute une année. Un bon maintien d’une vigne permet d’obtenir une bonne récolte de grappes de raisins, que ce soit en termes de qualité ou de quantité. Il faut savoir que les avantages du palissage ne se résument pas à cela. Il est possible de profiter d’autres points forts de cette pratique. Augmentation de l’espace foliaire exploitée, bonne aération de ses plantes de vignoble, aucun risque d’entassement de ses vignes, économisassions du rognage, facilitation du travail des vignerons ou des pépiniéristes grâce à une plantation plus aérée, création de passage permettant au tracteur de circuler dans son vignoble, meilleure exploitation des raisins, excellente infiltration des produits phytosanitaires… Vous pouvez donc profiter de ces points forts si vous utilisez la technique du palissage.

Cette pratique performante et efficiente en viticulture se base sur le principe de l’utilisation de piquets. Ces accessoires de viticulture sont installés au cœur de sa plantation et sont espacés de 5m environ. Un fil de fer est par la suite mis en place entre chaque piquet et attacher à chaque plante du vignoble. En général, la hauteur précise du fil par rapport au sol de plantation est de 90cm. La réalisation du palissage est surtout recommandée pour les plantations de vignes dites hautes, pour les vignes de petite taille aussi appelées taille de la vigne gobelet, il ne nécessite pas la mise en place des piquets. Cette technique palisser ses vignes a énormément évolué depuis son apparition dans le secteur de la viticulture. Grâce à des piquets qui sont davantage résistants et robustes, il n’est plus utile de planter en grand nombre. Juste quelques piquets placés au bon endroit permettent un maintien parfait de ses plantes de vignoble.

 

L’utilité du palissage ou relevage de ses plantes de vignoble

Vous disposez d’une grande ou une petite plantation de vignes ? Est-ce vraiment utile de mettre en place des piquets au sein de sa plantation ? Les piquets sont vraiment indispensables si vous souhaitez une meilleure croissance de vos plantes au sein de votre vignoble. Pour améliorer les revenus obtenus grâce à son vignoble, la technique du palissage est incontournable. Il faut noter que même si la météo est clémente, elle varie souvent et n’est pas le seul élément propice à un bon développement de ses jeunes pousses. De plus, un bon maintien de sa végétation de vignoble est important afin de faire profiter à ses grappes de raisins une exposition et une aération parfaite. À cause d’un temps venteux, les serments peuvent se casser facilement. Grâce à la mise en place du palissage, même un temps très venteux, pluvieux ne risque pas d’abimer ses végétations de vignoble.

Les piquets sont vraiment d’une grande utilité, car ils permettent de ne pas entasser ses vignes et d’éviter des problèmes de diminution de sa récolte de raisins. Pour une excellente maturation du raisin et optimisation de sa production, la technique des piquets est très avantageuse. Lorsque vous effectuez le traitement des champignons avec des produits phytosanitaires, la mise en place des piquets favorise une parfaite pénétration des substances permettant de réduire ces champignons nocifs pour les vignes. À noter que vous aurez la possibilité de circuler avec vos machines mécaniques entre vos plantes à l’aide des piquets. La création de passage ou chemin de circulation de tracteurs et autres engins agricoles en viticulture est plus simplifiée à l’aide des piquets. Un gain de temps de travail est possible grâce à tout cela.

Il faut comprendre que les tâches qui incombent aux vignerons ou certains pépiniéristes sont plus minimisées à l’aide de la technique de palissage. L’opération de plantation de piquets permet une meilleure exploitation de son vignoble. Les grappes de raisins sont récoltées en abondance et possèdent des caractéristiques de qualité intéressante. La production obtenue permet de fabriquer de bon vin ou des grands crus exceptionnels. En décidant de palisser ses vignes, tous les vignerons ou certains pépiniéristes peuvent automatiser ou mécaniser leurs plantations. Les passages de circulation des machines mécaniques permettent un travail plus rapide et productif.

 

La réalisation du palissage de vignes, comment faire ?

palissage comment faire ?

Pour obtenir des vins de qualité et de quantité suffisante, il est essentiel d’avoir une excellente production de grappes de raisins utilisés comme matière première. Pour une meilleure qualité de vendange, il faut donc que la production et la végétation au sein de son vignoble soient en total équilibre. C’est pourquoi une parfaite préparation de ses vignes est primordiale. L’utilisation ou l’installation de supports ou piquets offrent ainsi un excellent soutien de sa végétation durant toutes les saisons. Si vous souhaitez donc améliorer la vendange dans votre plantation, le moyen le plus efficace est la réalisation du palissage. Comment mettre en place cette technique importante dans le secteur de la viticulture ?

 

Adapter le palissage au cépage

En premier lieu, vous devez considérer différents caractères du cépage. Cela permet une bonne adaptation de la hauteur du piquet à planter. N’oubliez pas qu’une meilleure optimisation de son exploitation foliaire peut être favorisée par cette technique !  Si bien qu’il ne faut pas hésiter un seul instant à mettre en pratique le palissage de ses vignes. Bien adapter la technique de palissage et de cépage est inévitable si l’on veut bien mettre en place cette technique. Chaque cépage a ses propres caractéristiques. Des exigences spécifiques sont à considérer pour une meilleure adaptation de sa plantation et du palissage. La dimension d’écartement entre chaque piquet pour palisser est surtout déterminée en fonction de la hauteur de chaque plante de vigne. Pour faire gagner plus de longévité et de solidité à ses plantes de vignoble, un bon écartement des rangs doit être privilégié. À noter que le type de palissage linéaire qui suit un plan vertical est la technique la plus commune et la plus utilisée à l’heure actuelle. Cette technique permet un entretien et une installation des plus simples et rapides.

 

Choisir la période idéale d’installation des piquets

En second lieu, si vous décidez de faire du palissage, il est essentiel de considérer la période favorable pour mettre en place les piquets. En générale, cette période reste la saison du printemps qui se situe toujours entre mars et avril. Beaucoup d’experts en techniques de viticulture recommandent toutefois la mise en place des piquets de première ligne avant. Eh oui, afin de mieux ancrer ces piquets, il faut les installer en amont, voir six mois avant l’installation des piquets à l’intérieur de la plantation. Pour que les fils releveurs en fer soient bien résistants, les piquets en amont sont d’une grande importance. La traction exercée par les fils de fer nécessite des piquets parfaitement ancrés.

 

Sélectionner les bons piquets à installer

Actuellement, on retrouve un grand choix de modèles de piquets pour la technique du palissage des vignes.  Vous pouvez trouver des piquets en bois ou des piquets en fer. À noter que les piquets en bois se déclinent en différents modèles, en fonction de l’essence de bois utilisée. Les caractéristiques d’un piquet pour palisser sont différentes pour chaque essence.

  • Le piquet en pin dispose d’une forte résistance face aux éléments naturels parfois nocifs pour les vignes comme les champignons. Quand vous utilisez des produits phytosanitaires, les piquets en pin s’imprègnent facilement de ces produits. Ce type de piquet possède une forte durabilité. Pour les vignerons ou certains pépiniéristes qui optent pour des piquets en pin, ils peuvent bénéficier d’un avantage intéressant en termes de coût. Les piquets en pin ont un prix d’achat très accessible et permettent de faire des économiques. Lors de votre choix de ce type de piquet, il est important d’être attentif à l’essence pin cassant.
  • Le piquet en châtaignier fait aussi partie de type de piquets qu’il est possible d’utiliser dans sa plantation. Son inconvénient est qu’il ne permet pas aux produits phytosanitaires de s’imprègnent dans le bois pour traiter des champignons. Le piquet en châtaignier peut pourrir facilement avec le temps. Le plus de ce type de piquet est qu’il est le moins cher du marché.
  • Le piquet en acacia dispose quant à lui d’une forte résistance par rapport au piquet en châtaignier. Il n’est pas vulnérable au dépérissement. Cependant, en comparaison avec le piquet en pin, sa résistance est encore faible. L’acacia coupé trop jeune n’est pas très solide pour faire des piquets de vigne. Il est donc important de vérifier si le piquet d’acacia choisi est  bien fabriqué avec un arbre mature.


Lorsque les piquets à installer dans sa plantation pour palisser ont été choisis et que la saison est propice à la mise en place de cette technique, il faut par la suite passer à l’étape de l’installation de ces accessoires de viticulture.

 

La plantation de piquet de palissage, les points importants à considérer !

palissage a quoi sa sert

Planter les piquets dans sa plantation de vignes doit respecter quelques étapes spécifiques. La mise en place de piquets demande un soin particulier et la connaissance de certains points spécifiques. Si vous désirez d’effectuer la plantation de piquet dans votre vignoble, vous devez également examiner la nature de votre sol.

Comme il a été spécifié au-dessus, les piquets de première ligne doivent être installés en amont. Ces piquets de tête doivent être plantés dans une position inclinée autour de 20 à 30°. Une position inclinée verticale est nécessaire pour les piquets de première ligne. Les mesures comme 40 cm horizontalement et 1m verticalement du piquet doivent être respectées pour une parfaite installation.

Lorsque vous aurez effectué la plantation des piquets, l’étape qui suit consiste à fixer l’amarre. Il s’agit d’un dispositif permettant d’assurer une parfaite longévité de sa végétation de vignoble. Les amarres sont essentielles afin de conditionner la durabilité du relevage et de la croissance de ses vignes. À noter qu’un point d’ancrage à environ 80% de hauteur est à mettre en place pour une excellente tenue du palissage. Pour ce faire, vous aurez besoin de deux fils de fer.

Pour bien maintenir vos vignes avec les piquets, des fils releveurs sont indispensables. Ils sont installés de part et d’autre. Leur fixation se fait à partir des agrafes crampillons ou de crochets. Le nombre de piquets et de fils releveurs à utiliser dépend en principe de la surface de la plantation, de la taille de la vigne et sa hauteur. Si les vignes sont hautes, le nombre de fils releveurs augmente.  À noter que le cépage est aussi un facteur déterminant de la quantité de fils releveurs à utiliser. En cas de cépage à port retombant, il faut plus de fils de fer de palissage. Tandis que pour un cépage à port dressé, les fils ne doivent pas être trop nombreux. Deux seulement peuvent suffire.

Lorsque vous choisissez des fils releveurs pour palisser, il faut qu’ils disposent des caractères de fortes résistances, que ce soit mécanique ou face à la corrosion. Sachez que les modèles de fils galvanisés sont les plus résistants pour la mise en place de la technique de palissage. Agrafer ses fils releveurs permet de les fixer sur les piquets. L’étape de la fixation nécessite la disposition de plusieurs agrafes pour palisser. Actuellement, vous pouvez trouver un grand choix d’agrafes pour palisser en viticulture. Cependant, parmi les nombreuses sélections possibles, les agrafes biodégradables sont les plus intéressantes. Il faut bien distinguer les agrafes qui seront employées pour fixer les fils de fer de palissage aux piquets et les agrafes permettant de relier chaque fils de fer.